Les actualités liées à Jean Giraudoux

Représentations théâtrales, publications, annonces de colloques, manifestations diverses : l'oeuvre de Giraudoux est toujours d'actualité.
Veuillez sélectionner dans la liste suivante les actualités que vous souhaitez consulter :
 

Jacques Body - Conférences au Théâtre du Nord-Ouest

Jacques Body - Conférences au Théâtre du Nord-Ouest
Cette actualité est en ligne depuis le 15 novembre 2012

Jacques Body fera deux conférences au Théâtre du Nord-Ouest : le 20 novembre et le 11 décembre.

Pour toute information, consultez la rubrique "Téléchargements".


Florence Delay " D'un naturel esmerveillable "

Florence Delay " D'un naturel esmerveillable "
Cette actualité est en ligne depuis le 15 novembre 2012

La revue Europe a consacré à Florence Delay sa livraison d'octobre. Pour prolonger cette publication, une soirée de lectures et de projections est organisée le 21 novembre.

Jacques Body interviendra au cours de cette soirée.

Vous trouverez toutes les informations dans la rubrique "Téléchargements".


" La Folle de Chaillot " à la Comédie des Champs Elysées

" La Folle de Chaillot " à la Comédie des Champs Elysées
Cette actualité est en ligne depuis le 15 novembre 2012

La Folle de Chaillot, pièce de Jean Giraudoux, sera présentée sur la scène de la Comédie des Champs Elysées dès le 2 février 2013.

La Folle de Chaillot, pièce écrite par Jean Giraudoux en 1945, en pleine Occupation allemande, fait partie de ces chefs d'œuvre résolument visionnaires qui ont marqué l'histoire du théâtre français. Officiellement immortalisée par la création de la pièce par Louis Jouvet pour le Théâtre de l'Athénée, Anny Duperey succède pour la Comédie des Champs-Elysées, du 2 février au 26 mai 2013, à Edwige Feuillère ou Judith Magre.

Au cœur de la pièce de Giraudoux, adaptée et mise en scène par Didier Long, il y a un café, "Chez Francis". A sa terrasse, un petit groupe de singuliers personnes, prêts à tout pour trouver du pétrole à Paris, et ainsi, tout détruire, sans le moindre scrupule. Ecrit comme un conte fantastique et poétique, le message n'en reste cependant pas moins claire : Giraudoux dénonce fortement l'avidité de l'homme en matière d'argent et de pouvoir. L'écrire sous forme de fantaisie le libère ainsi de la dénonciation pure et claire, mais le résultat reste le même : avec légèreté, les propos sont violents et virulents, et l'organisation et l'équilibre mondiales sont très nettement montrées du doigt. Mais avec humour, toujours.

Infos pratiques :

La Folle de Chaillot, à la Comédie des Champs Elysées du 2 février au 26 mai 2013.

Du mardi au samedi 20h30
Matinées dimanche 16h00

Tarifs : de 20 à 58€

Consultez le site :

http://www.sortiraparis.com/scenes/theatre/articles/57212-la-folle-de-chaillot-a-la-comedie-des-champs-elysees


Exposition Suzanne Lalique

Exposition Suzanne Lalique
Cette actualité est en ligne depuis le 28 octobre 2012

Pendant ses années d'études à l'Ecole Normale Supérieure, Jean Giraudoux fréquenta le cercle d'amis réunis par Eugène Morand, père de l'écrivain Paul Morand. Il y rencontra Suzanne Lalique, fille du verrier René Lalique, qui devint elle-même une artiste de renom. Leur amitié ne cessa qu'à la mort de l'écrivain.

L'exposition "Suzanne Lalique, le décor réinventé", qui se trouve à Wingen-sur-Moder, au musée Lalique, jusqu'au 11 novembre, sera visible au musée des Beaux-Arts de Limoges du 15 décembre 2012 au 15 avril 2013.

Vous pouvez en avoir un aperçu sur le site du Musée Lalique :

http://www.musee-lalique.com

Lien pour Limoges :

http://www.officiel-galeries-musees.com/musee-municipal-des-beaux-arts-de-l-eveche/exposition/suzanne-lalique-le-decor-reinvente

 


Supplément au Voyage de Cook à Villiers-sous-Grez

Supplément au Voyage de Cook à Villiers-sous-Grez
Cette actualité est en ligne depuis le 14 octobre 2012

Jean-Marie Le Guevellou, adhérent de l'Académie Giraudoux et professeur de lycée, vient de créer une troupe théâtrale qui va représenter Le Supplément au voyage de Cook samedi 10 novembre à Villiers-sous-Grez (Seine-et-Marne).

Le spectacle est donné au profit des enfants hospitalisés.

Jean-Marie Le Guevellou est auteur d'un article, Giraudoux et son temps, que vous pouvez télécharger.


Conférence : Giraudoux et l'Antiquité

Conférence : Giraudoux et l'Antiquité
Cette actualité est en ligne depuis le 4 octobre 2012

ConfBud__


Dossier de presse - Les Anges du péché

Dossier de presse - Les Anges du péché
Cette actualité est en ligne depuis le 4 octobre 2012

Les anges du péche

Théâtre de la Jonquière (Paris ) mars 2011

Comédie dramatique adaptée et mise en scène par Laurent Le Bras d'après le film éponyme de Robert Bresson, avec Dominique Isnard, Héloïse Ester, Magaly Godenaire, Livane Revel, Nathalie Yanoz, Sophie Colon, Brigitte Massiot, Chantal Péninon, Antoine Réjasse et Christian Abart.

En assurant également la mise en scène et la scénographie, Laurent Le Bras s'est attelé, avec succès, à la difficile et ambitieuse mission qu'est l'adaptation théâtrale du premier long métrage du cinéaste Robert Bresson,  "Les anges du péché" réalisé en 1943 d'après un scénario co-écrit avec le père dominicain Raymond Leopold Bruckberger et l'écrivain Jean Giraudoux.

Tâche d'autant plus ardue et hardie compte tenu de la spécificité stylistique du  cinéaste et du genre, s'agissant de théâtre chrétien, qu'il accomplit avec beaucoup de sagacité en évitant l'écueil du dogmatisme.

"Les anges du péché" suit le parcours tragique d'une jeune femme au tempérament impétueux et déterminé qui se sent non seulement appelée par Dieu mais "élue" qui intègre un couvent dominicain, qui a pour mission écclésiale la réhabilitation des femmes délinquantes, dont elle compromet l'équilibre non seulement consensuel,   établi par des soeurs qui ne sont pas toutes touchées par la grâce, mais également religieux par son mysticisme proche de la névrose obsessionnelle.

Cette partition sensible et délicate aborde de nombreux thèmes tels que la motivation intime qui sous-tend la vocation religieuse, la rédemption des péchés, la dualité entre la foi et le mysticisme, l'opposition entre l'ascétisme imposé par la clôture et la sensualité de l'individu, qui impliquent un théâtre d'incarnation.

Toutes les comédiennes parviennent à donner corps aux personnages, qui conjuguent  chacun à sa manière leur foi et leur humanisme : les plus jeunes, Thérèse, la criminelle pragmatique (Dominique Isnard), Anne Marie la mystique (Magaly Godenaire), les jeunes novices (Sophie Colon et Héloïse Ester) et les anciennes,  "cadres" du couvent, la supérieure fascinée par celle qu'elle voit comme une future sainte (Chantal Peninon), la tendre maîtresse des novices (Nathalie Yanoz) et  la sous prieure intendante de la règle (Liliane Revel).

Des femmes de chair dont la sensualité vibrante affleure toujours même si elles ont renoncé aux lois libertaires de la communauté sociétale pour suivre la règle de vie contraignante d'un couvent tant elles ne se dépouillent pas instantanément, et parfois même jamais, non seulement de leurs traits de caractère mais de leur humanité.

Porté par une direction d'acteurs remarquable et une scénographie d'un esthétisme aussi lumineux que minimaliste, quelques accessoires symboliques et un très conséquent travail sur les lumières axé qui restitue la densité et la diversité chromatique du contraste du noir et blanc de la photographie picturale à l'argentique ,  le spectacle s'inscrit dans le registre d'un réalisme stylisé en adéquation avec la thématique particulièrement réussi.

MM                                                                                                   www.froggydelight.com


Giraudoux bienvenu en Lituanie

Giraudoux bienvenu en Lituanie
Cette actualité est en ligne depuis le 4 octobre 2012

Le Théâtre National d’Art Dramatique de Lituanie fait entrer La Folle de Chaillot dans son répertoire.

Les premières ont lieu les 24 et 25 février.


La guerre de Troie en géorgien

La guerre de Troie en géorgien
Cette actualité est en ligne depuis le 4 octobre 2012

La guerre de Troie est désormais lisible en géorgien.

Sibylle Gueladzé a présenté sa traduction à l’Université de Tbilissi, en présence de ses collègues, de ses étudiants et de l’attachée linguistique de l'ambassade France en Géorgie.

IMG_4448


Colloque Giraudoux 2013 à Cluj

Colloque Giraudoux 2013 à Cluj
Cette actualité est en ligne depuis le 21 mai 2012

Colloque International

Jean Giraudoux : Écrire/décrire ou le regard créateur

9 - 12 mai 2013, Cluj-Napoca, Roumanie

Organisé par :

- La SIEG (Société internationale des études giralduciennes)

- L’Académie Giraudoux

- Le Centre de recherche CELIS de l’Université Blaise Pascal

- Le CERFA (Centre d’Étude du Roman Français Actuel)

- La Faculté des Lettres de l’Université Babeş-Bolyai de Cluj-Napoca, Roumanie

- La Faculté des Lettres de l’Université de Piteşti, Roumanie

Jean Giraudoux a beaucoup d’amis : lecteurs, spectateurs, chercheurs. Ils se donnent tous rendez-vous pour de nouveaux débats sur son œuvre, dans une tradition de qui est déjà longue date.

Le prétexte de cette rencontre, à la fois amicale et académique, renvoie au statut de l’artiste et à son aptitude à créer, ou recréer le monde.

Nous envisagerons les analyses portant sur l’œuvre de Jean Giraudouxselon deux perspectives :

1)      l’intérêt pour l’acte d’écrire : arts poétiques giralduciens, particularités de son processus d’écriture, tels que l’auteur ou les critiques l’ont perçu, réflexions sur la littérature en particulier et sur l’art en général ; sur les figures de l’écrivain.

2)      le plaisir de la description : approches thématiques, stylistiques, narratologiques, pragmatiques ; les fonctions de la description (dramatique, psychologique, esthétique, sociologique, politique) ; les rapports du descriptif avec les autres types de séquences textuelles ; la description entre le pictural, le littéral et le métaphorique.

Qu’il s’agisse d’aborder le récit, les essais ou le théâtre, les deux axes proposés seraient unifiés par la force créatrice du regard individualisant par lequel l’artiste impose sa marque à la réalité.

Les propositions de communication d’une quinzaine de lignes ainsi qu’une notice bio-bibliographique (appartenance, centres d’intérêt, publications) seront envoyées avant le 1er août 2012 aux adresses e-mail de tous les organisateurs. À chaque intervention seront allouées 20 minutes, suivies par des discussions.

Les organisateurs se chargent des réservations ; ils suggèrent l’Hôtel de l’Université de Cluj-Napoca (35 euros/nuit). Les participants seront attendus à l’aéroport/ à la gare et conduits à l’hôtel.

Lieu du déroulement des séances : Université Babeş-Bolyai, Faculté des Lettres, 31 rue Horea, 400202, Cluj-Napoca, Roumanie.

Organisateurs :

Sylviane COYAULT : alice.coyault@orange.fr

Yvonne GOGA : yvonne_goga@yahoo.fr

Alexandrina MUSTATEA : alexandrinamustatea@yahoo.com

Simona JIŞA : simonajisa@yahoo.fr

Diana Lefter :


Colloque sur Judith - Appel à contribution

Colloque sur Judith - Appel à contribution
Cette actualité est en ligne depuis le 12 mai 2012

Graphè 2013 : Le livre de Judith

Appel à contribution

Information publiée le vendredi 11 mai 2012 par Vincent Ferré (source : JM Vercruysse)

Date limite : 31 août 2012

Fidèle à une alternance entre Ancien et Nouveau Testaments, le colloque annuel organisé par Graphè sera consacré en 2013 au Livre de Judith et se déroulera les 4 et 5 avril sur le site d'Arras de l'université d'Artois.

Sous une trame faussement historique située à l’époque du roi Nabuchodonosor lors de la conquête de la Judée, le récit met en scène le général assyrien Holopherne qui assiège la ville de Béthulie. Afin d’obtenir la capitulation des habitants, les points d’eau sont coupés. Désespérés, les Juifs en appellent à Dieu. Mais une riche et jeune veuve, Judith, connue pour ses vertus, ne veut pas céder à l’abattement et use d’un stratagème aussi audacieux qu’inespéré. Elle se pare de ses plus beaux atours et, avec une servante, pénètre dans le camp ennemi en se faisant passer pour une transfuge. Là, elle séduit Holopherne qui l’invite à un banquet officiel. Profitant de l’ivresse du général, elle le décapite et rapporte la tête à Béthulie sous les acclamations de ses compatriotes. L’armée assyrienne est mise en déroute.

Rangé parmi les écrits deutérocanoniques (ou apocryphes) et d’auteur inconnu, le Livre de Judith possède une tradition manuscrite complexe qui pose à la fois la question du canon et celle de l’original hébreu ou araméen. Son héroïne éponyme est une allégorie du peuple juif. Judith personnifie la résistance face à l’envahisseur. Derrière son allure narrative, le texte délivre un message théologique et didactique, et illustre la présence divine au côté de son peuple persécuté. La figure de Judith, personnage providentiel brandissant triomphalement la tête de son ennemi, a souvent été représentée (Cranach, Caravage, Artemisia, Klimt…). Elle a inspiré le théâtre – de Du Bartas à Giraudoux et J.-J. Varoujan - mais aussi la poésie et le roman, jusqu’au genre autobiographique sous la plume d’un Michel Leiris.

Toujours au regard du texte biblique, dans une démarche intertextuelle et une perspective diachronique, l’appel à communications porte sur les relectures littéraires et artistiques que le Livre de Judith a pu susciter au fil des siècles.

Les propositions de communications (titre, court résumé et bref CV) sont à envoyer avant le 31 août 2012 à : « jmarc.vercruysse@univ-artois.fr »

Responsable : Jean-Marc Vercruysse

Url de référence :
http://www.univ-artois.fr/graphe

Adresse : Université d'ArtoisMaison de la Recherche - Graphè9 rue du templeBP 10665F - 62030 Arras cedex


Les Anges du péché à Avignon

Les Anges du péché à Avignon
Cette actualité est en ligne depuis le 3 février 2012

Création Avignon Off de l'adaptation et mise en scène de Laurent Le Bras

8 au 31 juillet 2011

Théâtre Alizé

19 h 45

Le dossier de présentation se trouve dans la rubrique "Téléchargement".

Bandeau_mail___OFF_2011


Label

Label
Cette actualité est en ligne depuis le 3 février 2012

Le ministère de la Culture et de la Communication vient de créer le label "Maisons des Illustres", attribué à 111 maisons. Toutes conservent la mémoire de femmes et d'hommes qui les ont habitées et se sont illustrés dans l'histoire politique, sociale et culturelle de La France.

Pour plus d'informations, consulter :

http://www.culture.fr/fr/sections/themes/maisonsdesillustres/articles/maison-illustres

La Maison natale de Jean Giraudoux, à Bellac, a obtenu ce label.

Pour plus d'informations, consulter :

regions/limousin/articles/maison-natale-bellachttp://www.culture.fr/fr/sections/

ou bien le fichier téléchargeable sur notre site.


" Ondine " en DVD

" Ondine " en DVD
Cette actualité est en ligne depuis le 22 décembre 2008

Lavienumerique.com, 16/12/2008

Les meilleures pièces de théâtre en DVD

Les Editions Montparnasse étoffent la collection DVD Comédie-Française. Cette collection de DVD à prix abordables (15€) compte déjà bon nombre de classiques tels que Le Malade imaginaire, L'Avare et Les Femmes savantes de Molière, mais aussi La Double Inconstance de Marivaux, Ondine de Giraudoux ou encore Les Temps difficiles d'Édouard Bourdet et Ruy Blas de Victor Hugo. Dès le 7 janvier, les amateurs de théâtre pourront découvrir ou redécouvrir trois nouvelles pièces.

Prix de vente public indicatif : 15€ chaque DVD (accompagné d'un fascicule de 4 pages rédigé par des membres de la Comédie-Française).


Retour à Châteauroux

Retour à Châteauroux
Cette actualité est en ligne depuis le 22 décembre 2008

La Nouvelle République

10 juin 2008

Un trésor de Jean Giraudoux de retour au pays

Inscrit au patrimoine des bibliothèques, son manuscrit de travail de Une nuit à Châteauroux, acquis par la Ville, entre à la médiathèque.

On ne pouvait trouver meilleur écrin à ce document, commente Mauricette Berne, présidente de la fondation Jean-Giraudoux et conservateur général au département des manuscrits de la Bibliothèque nationale.

Mauricette Berne est venue à Châteauroux, samedi, à l’occasion de l’acquisition de ce document par la ville. Elle y a animé une conférence où elle a retracé la vie de l’écrivain. L’ouvrage de quarante pages, relié, est d’abord resté dans la famille puis confié à un libraire. Document jusqu’alors inconnu, il constitue une œuvre des plus émouvantes, mais que la Bibliothèque nationale n’a pas souhaité acheter.

Ce texte court, écrit à l’automne 1918, contient de nombreuses anecdotes et souvenirs de jeunesse. Giraudoux évoque Châteauroux avant et pendant la guerre. Il y témoigne de son affection et de son attachement pour le lycée qui porte aujourd’hui son nom. Il y a passé sept ans et, pourtant, il évoque ses cours tristes, ses platanes, ses arcades. L’élève, boursier, est malheureux. Il écrira : « Châteauroux, ville la plus laide de France », car autour de lui tout est triste.

Toutes les beautés de la ville

Ces pages dévoilent cependant toutes les beautés de la ville. « Un trésor de plus à la médiathèque », se réjouit Dominique Potard, conservateur. « La nuit à Châteauroux », constitue le seul texte de guerre relié. La reliure est intacte. On est frappé par la beauté de son maroquin bleu nuit.

Correspondante NR, Françoise Daffis


Une nouveauté de... Paul Morand

Une nouveauté de... Paul Morand
Cette actualité est en ligne depuis le 22 décembre 2008

Pour une revue américaine, Paul Morand a décrit (en anglais) la vie culturelle française de l'entre-deux-guerres. Lettres de Paris, traduit par Bernard Delvaille, vient d'être publié chez Arléa.

Paul Morand y parle de Giraudoux comme d'un « délicieux muezzin debussyste».

Source : Le Nouvel Observateur, 24-30 avril 2008.


A propos de "Lectures pour une ombre"

A propos de "Lectures pour une ombre"
Cette actualité est en ligne depuis le 17 juillet 2008

Fabrice Gaignault

Lire, avril 2006

Jean Giraudoux a 32 ans lors de la déclaration de la Grande Guerre. Blessé aux Dardanelles, il publie en 1917 Lectures pour une ombre qui est un peu son Voyage au bout de la nuit, en plus maintenu, en plus doux, si l'on peut dire, dans la description de cet effrayant carnaval de grandes horreurs. «De la prison, on en sort vivant, pas de la guerre. Tout le reste, c'est des mots», disait Céline. Les mots que distille Giraudoux finissent par tisser à petites touches une tapisserie de souvenirs émiettés où n'entrent jamais la haine, le ressentiment, le goût de la revanche, mais au contraire une grâce un peu détachée de panthéiste qui remplit sa mission, en donnant toutefois l'impression d'être au-dessus de la sanglante mêlée. L'éclat de la mitraille et le fracas des bombes n'empêchent pas les ciels bleus, les soleils insolents, les pommes vertes, comme si la folie des hommes n'effleurait pas le battement infini de l'univers.

Lectures pour une ombre

Jean Giraudoux, Grasset


"Ondine" expliquée en ligne

"Ondine" expliquée en ligne
Cette actualité est en ligne depuis le 8 avril 2008

Le site Magister, travaux dirigés de français propose parmi ses fiches dédiées aux oeuvres littéraires : Giraudoux, Ondine.

http://site-magister.fr

 


Giraudoux ludique...

Giraudoux ludique...
Cette actualité est en ligne depuis le 1 février 2008

LE HAUT-VIENN’OIEafficheMemory

Sur le thème « Découvrez la Haute-Vienne », Le Conseil général vient de lancer un jeu de l’oie avec questions et réponses.  Dans la série « Personnalités », une des cartes recto-verso concerne… Jean Giraudoux !


Une étude sur Giraudoux

Une étude sur Giraudoux
Cette actualité est en ligne depuis le 1 février 2008

Dans Fabula / La recherche en littérature (sur Internet)

DUMITRA BARON : L'Altérité, modes d'expression

Compte rendu de L'Autre de l'œuvre, coll. L'Imaginaire du texte, Presses Universitaires de Vincennes 2007

Partant du constat que l'œuvre « produit sans cesse cet échange circulaire entre le dedans et le dehors » (p. 226), Ken’ichi Sasaki aborde une forme particulière du dehors de l'œuvre dans le texte intitulé « Le courant sous-jacent  : le cas de Jean Giraudoux ». L'étude commence par une présentation des éléments qui donnent un caractère ouvert aux drames de Giraudoux et porte essentiellement sur Electre. Ken’ichi Sasaki entame aussi une discussion sur l'importance de la mémoire intertextuelle (les lectures des œuvres des autres auteurs) et de la mémoire personnelle de chaque créateur (faite de toutes sortes d'expériences, de connaissances, et qui compose le monde de chaque individu). Ce sont plutôt ces mécanismes de la mise en relation entre ces deux mondes (livresque et personnel, réel) dans l'activité créatrice qui retiennent l'attention du chercheur : cette mise en relation avec l'œuvre de l'autre représente d'ailleurs « le courant sous-jacent du motif poétique » qui est constamment réévalué par le comportement créateur de l'auteur (p. 234).


Giraudoux fait école...

Giraudoux fait école...
Cette actualité est en ligne depuis le 1 février 2008

Dominique Fernandez recommande en ces termes la lecture du dernier roman de Vincent Delecroix, La Chaussure sur le toit : « Ces pages sentent le conte de fées, l’école buissonnière, le jeu de société. Il y a du Giraudoux dans la nonchalance et la souplesse de ce style qui mêle les registres, accumule les surprises. La chaussure reste coincée sur le toit, mais pas cette prose ailée, bondissante. »

Le Nouvel observateur, 23-29 août 2007


Giraudoux théoricien du théâtre

Giraudoux théoricien du théâtre
Cette actualité est en ligne depuis le 1 février 2008

Chronique de Jacques Julliard, « Les assassins du théâtre », Le Nouvel observateur, 16-22 août 2007

Argumentaire de la chronique, résumé par le chapeau : « Il est temps de dénoncer le travail obstiné pour expulser le texte de la scène et lui substituer la dictature de ce démiurge mégalomaniaque que l’on nomme metteur en scène. »

« Il y a trois choses qui sont devenues insupportables dans ce formalisme décadent orchestré par ce parvenu tapageur [le metteur en scène] qui prend son ignorance pour de l’originalité et son arbitraire pour du génie. La première, je l’ai dit, c‘est de priver un peuple de son théâtre, qui est, selon Giraudoux, la première forme d’éducation esthétique et morale d’une nation. »